Maintenir une voiture en bon état de fonctionnement demande un entretien régulier. Beaucoup de personnes pensent que l’entretien de la voiture reste l’affaire du garagiste. Bien au contraire, vous en êtes plus concernés que le garagiste. En effet, le garagiste reste le professionnel qui intervient en cas de panne ou de dysfonctionnement d’un des systèmes de la voiture. Toutefois, réussir l’entretien de sa voiture n’est pas de tout repos. Retrouvez ici les principales étapes qui vous permettent de maintenir votre voiture en bon état pendant une longue durée.

Vérifier le niveau d’huile à moteur

L’huile à moteur est très importante pour assurer la durabilité de votre moteur. En effet, il permet de lubrifier toutes les pièces qui restent en mouvement dans le moteur de l’auto. Lorsque l’huile vient à manquer ou bien que son niveau est insuffisant, le moteur court un risque de cassure et une usure précoce des pièces du moteur. Il est donc important de vérifier le niveau d’huile à moteur afin d’éviter des pannes qui risquent de vous coûter cher. Cette vérification passe par les étapes suivantes :

  • Assurez-vous que le moteur n’est pas en marche ;
  • Ouvrez le capot de la voiture ;
  • Sortez la jauge d’huile à moteur (ne pas confondre avec la jauge de la boîte de vitesse) ;
  • Nettoyez la jauge au moyen d’un chiffon propre (lire la notice de la voiture pour s’assurer qu’il s’agit vraiment de la jauge d’huile à moteur) ;
  • Remettez la jauge dans sa position initiale et patientez pendant quelques secondes (la jauge reste l’outil qui permet de procéder à la vérification du niveau d’huile à moteur) ;
  • Ressortez à nouveau la jauge de son emplacement et vérifiez le niveau de l’huile à moteur (ce niveau est gradué au bout de la jauge) ;
  • En fonction du niveau de l’huile à moteur, vous pouvez ajouter de l’huile à moteur au besoin.

En plus de la vérification du niveau d’huile à moteur, vous devez examiner minutieusement la qualité de l’huile. Si elle contient des déchets ou elle est moins visqueuse, vous devez la changer. Il faut aussi un point particulier sur le kilométrage. En effet, après avoir parcouru un certain kilométrage, il faut procéder à une vidange du moteur. Cette opération permet de la débarrasser de toutes impuretés et de lui permettre de durer plus longtemps. Il ne faut pas oublier aussi qu’il y a sur le tableau de bord de la voiture un voyant qui vous signale le niveau d’huile à moteur. Lorsqu’il commence à clignoter ou s’allumer, le contrôle s’avère alors impératif.

 

Vérifier la pression des pneus

Les pneumatiques constituent des éléments importants pour le bon fonctionnement de votre auto. En effet, des pneus mal gonflés et en mauvais état peuvent entraîner une augmentation de la consommation en carburant de la voiture. Un contrôle régulier de la pression des pneus vous met à l’abri de ces désagréments. Il n’est point besoin d’être un professionnel de la vulcanisation ou un professionnel de pneumatique pour vérifier efficacement la pression des pneus. Un bon contrôle de la pression des pneus se fait de la façon suivante :

  • Prendre connaissance des valeurs de pressions recommandées pour votre véhicule (généralement mentionnées sur une étiquette fixée à l’entrée de la portière du conducteur ou à l’intérieur de l’ouverture du réservoir d’essence ou de gasoil) ;
  • Une fois les valeurs connues, il faut repérer la valve de chaque pneu et la déboucher ;
  • Positionner l’embout du gonfleur sur la valve pour connaître la pression actuelle des pneus ;
  • Vérifier qu’il n’y a pas de fuites dans les tuyaux de raccordement du gonfleur ;
  • Lorsque les valeurs recommandées par le constructeur sont atteintes, il faut éteindre le gonfleur et retirer l’embout de la valve.

La pression des pneus est aussi fonction du terrain sur lequel veut rouler la voiture et de la saison. L’unité de pression reste le bar. Les roues principales ne demeurent pas les seules concernées par le contrôle de la pression. Il ne faut pas oublier la roue de secours qui doit être aussi contrôlée. Enfin, il est conseillé de procéder au contrôle de la pression des pneus au moins une fois par mois ou à chaque 1000 km.  

 

Contrôler la qualité des freins et des courroies

La sécurité des occupants reste une priorité pour les constructeurs automobiles.

Le système de freinage joue un rôle très important dans le fonctionnement de l’auto. En effet, il permet d’arrêter le véhicule à la vue d’un obstacle. C’est aussi une manière de garantir la sécurité des occupants. Le mauvais fonctionnement du système de freinage de la voiture reste dangereux pour les occupants. Lorsque le système de freinage est défectueux, il y a des signaux lumineux qui clignotent ou s’allument en permanence sur le tableau de bord. La vérification des freins passe par son observation minutieuse. Le disque et les plaquettes de frein doivent être changés si :

  • Il y a des traces de rayures sur le disque ;
  • Le disque bleuit ;
  • Une légère fissure sur le disque de frein.

Il y a certains signaux physiques qui permettent de juger du bon état de fonctionnement du système de freinage. Nous pouvons citer :

  • Une pédale de frein molle ;
  • Des sifflements aigus pendant le freinage ;
  • Une distance de freinage de plus en plus importante.

Le changement du disque et des plaquettes de frein ne peut être fait de manière efficace que par un professionnel de la mécanique.

 Les véhicules restent de plus en plus équipés par un nouveau type de courroies (éthylène propylène diène monomère). Ce type de courroie nouveau présente une durée de vie plus importante que l’ancien modèle (environ 160.000 km avant d’être changé). Toutefois, la vérification efficace de la courroie ne peut être faite d’un simple coup d’œil. Pour ce type nouveau de courroie, il existe une jauge d’usure qui permet d’évaluer l’état de la courroie. Pour mesurer le degré d’usure de la courroie, il faut :

  • Positionner la jauge d’usure sur les rainures de la courroie ;
  • Glisser le doigt par-dessus l’ensemble ;

Lorsque l’extrémité supérieure de la rainure a le même niveau que la jauge, la courroie est alors usée. Vous pouvez vérifier le prix d’un changement de courroie d’accessoire selon la marque de votre voiture. L’opération de changement de la courroie et de ses accessoires reste l’œuvre d’un garagiste professionnel.  

Vérifier l’état des amortisseurs

Les amortisseurs représentent des pièces maîtresses de la voiture. En effet, ils ont un impact sur le comportement aérodynamique, le freinage et la stabilité de l’auto. Un entretien régulier des amortisseurs permet de vous mettre à l’abri des surprises désagréables. Si vous n’êtes pas un professionnel de la mécanique, il serait difficile de vérifier efficacement l’état des amortisseurs puisque de nombreuses pièces entrent en ligne de compte (support, ressorts, rotules et bras de suspension, etc.). Pour vérifier l’état de vos amortisseurs, vous avez besoin des outils comme un cric, une lampe, une chandelle. Il existe une technique très simple qui permet de vérifier l’état des amortisseurs si vous n’êtes un professionnel de la mécanique :

  • Posez les mains sur les ailes ou sur le capot de la voiture ;
  • Appuyez fermement sur la suspension.

Lorsque le véhicule rebondit plusieurs fois sans se stabiliser, c’est une preuve que les amortisseurs sont usés. Si la voiture arrive à se stabiliser, les amortisseurs sont encore en bon état de marche. Pour changer les amortisseurs, il est nécessaire de faire un tour chez le garagiste. Il est conseillé de vérifier l’état des amortisseurs à chaque 20.000 km ou une fois par an. Faire appel à un professionnel vous permet de garantir une bonne suspension pour votre véhicule.

Procéder à l’entretien de la batterie

La batterie est l’équipement qui alimente en énergies les principales composantes électroniques de la voiture. Un dysfonctionnement de la batterie peut empêcher le démarreur de se mettre en marche. Un entretien régulier permet de lui donner une longue vie. Pour faire l’entretien de la batterie, il faut éteindre la voiture et respecter la procédure suivante :

Nettoyer les câbles de connexion

Au moyen d’une solution de bicarbonate de sodium et de brosses de nettoyage de bornes, vous procédez à un entretien des bornes et des fiches de connexion de la batterie. Il ne faut pas oublier de débarrasser la batterie de toute trace de corrosion.

Contrôler le niveau du mélange acide

Lorsque la batterie est de type à entretien, il est important de vérifier le niveau du mélange d’eau et d’acide chlorhydrique (électrolyte). Si ce niveau n’est pas uniforme dans les différents trous, il faut le compléter avec de l’eau propre distillée. Toutefois, il faut rester vigilant à ne pas remplir les trous d’eau distillée. Pour une batterie sans entretien, il suffit de vérifier le petit indicateur vert installé dessus.

Une fois, ce petit entretien fait, vous pouvez vérifier auprès de professionnels, le niveau de charge de la batterie. Au besoin, complétez la charge. Si votre voiture doit rester immobilisée pendant une longue, il faut déconnecter la batterie.

Entretenir le système de climatisation et le filtre d’habitacle

La climatisation fait partie des éléments de confort de la voiture. Son fonctionnement permet d’assurer aux occupants de la voiture un voyage en toute fraîcheur. Il faut donc lui assurer un entretien régulier afin qu’elle réponde au moment où vous la sollicitez. Certains gestes peuvent être observés pour préserver l’état de la climatisation :

  • Éteindre la climatisation quelques minutes avant la mise à l’arrêt du moteur de la voiture ;
  • Libérer l’air chaud de l’habitacle en roulant avant de mettre en marche la climatisation ;
  • Éviter de démarrer la climatisation à pleine puissance.

Pendant les périodes hivernales, le climatiseur n’est pas trop sollicité. Cette longue période de repos risque de porter préjudice au bon fonctionnement du mécanisme. Il est conseillé de faire marcher la clim’ deux fois par mois durant 15 minutes. Le filtre d’habitacle reste aussi un composant essentiel du circuit de ventilation. Remarquons qu’il existe 3 types de filtres d’habitacle :

  • Le filtre à pollen ;
  • Le filtre à polyphénol :
  • Le filtre à charbon actif.

Pour plus d’efficacité, faites un tour chez un professionnel qui saura apporter le soin adéquat à votre système de climatisation. Tous les deux ans, il est préférable de recharger le système de climatisation.

Nettoyer les surfaces optiques de la voiture

La pluie, le soleil, la neige, etc. représentent des facteurs qui influencent la qualité des optiques d’une voiture. Les surfaces optiques de la voiture doivent suivre un entretien régulier. Une importance est accordée à cette qualité au point où une insuffisance peut constituer un refus à un contrôle technique. Voici quelques astuces maison pour réussir l’entretien de vos phares :

Le nettoyage au bicarbonate de soude

Cette technique naturelle d’entretien redonne de l’éclat à vos phares. Il suffit de saupoudrer la surface extérieure du phare avec une cuillérée de bicarbonate de soude et de la frotter fermement avec un chiffon humide.

Le nettoyage au moyen du dentifrice

Les composants du dentifrice sont puissants pour un nettoyage impeccable de vos phares. En effet, il faut étaler avec votre main le dentifrice sur la surface à nettoyer. Ensuite, avec un chiffon ou une brosse à dents non utilisée, vous frottez le dentifrice sur la surface du phare. Rincez avec de l’eau propre et laissez sécher.

Le nettoyage avec le lustrant

Il existe des produits spécialement conçus pour nettoyer les phares de voiture. Ces produits contiennent des principes actifs qui agissent sur la surface terne du phare pour lui donner plus d’éclat.

Entretenir l’intérieur et l’extérieur de la voiture

L’aspect physique extérieur de la voiture reste le premier signe qui montre qu’elle est bien entretenue. Un lavage régulier de la carrosserie permet de garantir à la voiture sa beauté. Il est encore plus intéressant lorsque la voiture fait l’objet d’un lavage par jet sous pression. Cette technique de lavage permet d’avoir une meilleure conservation de l’état de la peinture. Il y a aussi des produits spéciaux pour laver, lustrer et protéger l’état de la carrosserie. Au cours du lavage de l’extérieur de la voiture, il ne faut pas oublier les zones où s’encastrent de la boue et d’autres déchets de la route. L’entretien de l’intérieur de la voiture doit être fait comme s’il s’agissait d’une chambre à coucher. Au moyen d’un aspirateur, nettoyez les sièges et moquettes. Se procurer des produits lustrant pour donner plus d’éclat aux composants intérieurs de la voiture. Un petit désodorisant d’intérieur peut être laissé dans la voiture pour une ambiance de fraîcheur et de bonne senteur.

Vérifier le bon fonctionnement des essuie-glaces

En période de pluie, lorsque les essuie-glaces ne fonctionnent pas correctement, le conducteur devient aveugle. Cet outil joue donc un rôle important. Il faut donc accorder une attention particulière à son entretien. Voici quelques astuces pour bien entretenir ses essuie-glaces :

  • Faire un nettoyage des essuie-glaces avec de l’alcool, de l’antigel ou du vinaigre blanc ;
  • Nettoyer le caoutchouc du balai de l’essuie-glace avec du papier verre.

Si malgré tous ces soins, les essuie-glaces laissent toujours des traces sur votre pare-brise, il est conseillé de faire recours au service de professionnel pour les remplacer. Des essuie-glaces en mauvais état accélèrent l’usure de votre pare-brise et peuvent affecter votre visibilité.

L’entretien régulier de la voiture lui accorde une durée de vie plus longue. Toutefois, l’entretien régulier n’est pas la seule façon de donner une longévité à votre auto. La méthode de conduite aussi reste un facteur non moins négligeable dans l’entretien du véhicule. Pour quelques conseils, il ne faut pas procéder à une accélération au démarrage. De plus, il faut entièrement débrayer pour le changement de vitesse.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.