Avant de prendre la route pour explorer les USA avec votre moto, une certaine préparation et une bonne organisation s’avèrent nécessaires. Découvrez dans cet article comment mettre tous les atouts de son côté pour un séjour réussi aux États-Unis d’Amérique et plus spécifiquement dans le cadre des croisades à moto.

L’organisation de son séjour : des circuits de moto déjà disponibles

Si vous êtes un fanatique des randonnées à moto, vous serez largement servi aux USA : ce pays peut s’ériger comme la plus belle des destinations quand l’on considère la géographie et les possibilités offertes. Côté organisation de votre séjour, il existe des structures qui peuvent se charger de tout pour que vous vous amusiez bien en découvrant les contrées que vous souhaitez. Tout est mis en place, et vous n’avez pas de tracas à faire. Dès le paiement d’un certain forfait, les structures très populaires en charge de l’organisation de votre séjour à moto, à l’instar de West Euro Bikes, s’occupent entièrement des volets suivants : les vols, les diverses taxes, la location de moto, l’hébergement et la restauration. Des circuits pour quitter la France pour venir traverser les Etats-unis à moto sont juste prêts pour vous. 

Les formules « Accompagné »

  • Daytona Byketoberfest et la Floride: C’est un séjour de 14 jours et 12 Nuits disponible à partir du mois de décembre jusqu’au mois de mars. Vous pourriez rouler sur 1800km en 10 jours de conduite.
  • Sturgis Bike Week : C’est un séjour de 16 jours et 14 nuits disponible dans le mois d’août. Le prochain départ est du 05 au 20 août 2019. Vous pourriez rouler sur 2980 km en 12 jours.
  • Le grand tour des parcs naturels: C’est un séjour de 18 jours et 16 nuits disponible à partir du mois de mai au mois d’octobre. Le prochain départ est prévu du 18 juillet au 4 août et du 2 au 19 septembre 2019. Vous pourrez rouler sur 4630 km en 15 jours de roulage.
  • Au pays de Buffalo Bill : c’est un séjour de 15 jours et 13 nuits disponible à partir du mois de mai au mois d’octobre. Le prochain départ est prévu du 17 juin au 1er juillet. Vous pourrez rouler sur 3240 km en 11 jours de roulage.
  • Go West: C’est un séjour de 14 jours et 12 nuits disponible à partir du mois de mai au mois d’octobre. Le prochain départ est prévu du 15 au 25 septembre Vous pourrez rouler sur 3110 km en 11 jours de roulage.
  • L’Ouest américain : C’est un séjour de 16 jours et 14 nuits disponible à partir du mois de mai au mois d’octobre. Le prochain départ est prévu du 14 au 29 septembre 2019. Vous pourrez rouler sur 4100 km en 13 jours de roulage.
  • La route 66 : C’est un séjour de 19 jours et 17 nuits disponible à partir du mois de mai au mois d’octobre. Le prochain départ est prévu du 4 au 22 juin, du 18 septembre au 6 octobre 2019. Vous pourrez rouler sur 4620 km en 15 jours de roulage.
  • La route du Blues : C’est un séjour de 15 jours et 13 nuits disponible à partir du mois d’avril au mois d’octobre. Le prochain départ est prévu du 28 septembre au 12 octobre 2019. Vous pourrez rouler sur 2580 km en 10 jours de roulage.
  • Western Road Story : C’est un séjour de 12 jours et 10 nuits disponible à partir du mois de mai au mois d’octobre. Le prochain départ est en cours d’organisation. Vous pourrez rouler sur 2800 km en 8 jours de roulage.

Les formules « liberté »

Au nombre de ces formules, vous avez :

  • La Californie ;
  • À la découverte de l’Oregon ;
  • Au pays de Buffalo Bill ;
  • Best of Arizona ;
  • Bleues and countries ;
  • Go West ;
  • L’Ouest américain ;
  • La côte est liberté ;
  • Floride en liberté ;
  • La route 66 ;
  • La route 66 express ;
  • La route du Blues ;
  • Le grand tour des parcs Naturels ;
  • Les Grands Lacs en Liberté ;
  • New-Orléans – Los Angeles ;
  • Santa Fe ;
  • Western Road story ;
  • Le Wyoming.

Quelques conseils pour le touriste européen

Les États-Unis d’Amérique subissent beaucoup plus fréquemment des catastrophes naturelles comparativement au Continent européen. Ainsi, les touristes français devraient être plus prudents sur le terrain américain. Ils doivent bien être renseignés sur les prévisions météorologiques avant de s’aventurer dans des endroits comme : les parcs naturels, les montagnes, le désert ou encore les grandes routes. Pour des informations tangibles, les touristes pourraient se renseigner sur les cas prévisibles de tornades, de tempêtes ou de tremblement de terre auprès des autorités locales. En cas de besoin, la meilleure alternative serait de se confier à un guide touristique disponible aux environs.

Dans les endroits un peu reculés, le touriste devra faire attention à ne pas s’éloigner des chemins balisés.

À propos des ouragans et des tornades

Les ouragans sont fréquents dans les états d’Alabama, du Texas, du Mississippi de la Louisiane et de la Floride. Ils sont un peu moins fréquents sur les côtes de la Géorgie et de Caroline. Dans ces zones-là, ils s’observent au cours des mois de juin, juillet, août, septembre et octobre. Porto-Rico est souvent victime des vents forts tropicaux dont la trajectoire est difficilement prévisible. Il convient alors d’être à tout moment connecté à l’information.

Les tornades aux états unis sont prévues entre les mois de mars et de juin. Les zones où les tornades peuvent être violentes ou mortelles sont :  l’état d’Alabama, l’état d’Arkansas, les états de Caroline du Nord et du sud, les états du Dakota du Nord et du sud, l’état de la Floride, l’état de la Géorgie, l’état de l’Illinois, l’état de l’Indiana, l’état de l’Iowa, l’état du Kansas, l’état Kentucky, la Louisiane, Le Minnesota, Le Mississippi, le Missouri, le Nebraska, l’Ohio, l’Oklahoma, le Tennessee, le Texas et le Wisconsin.

À propos des activités sismiques et volcaniques et des inondations

Les activités sismiques semblent être plus probables en Californie. Les activités volcaniques quant à elles sont sur la côte du Pacifique. Les inondations et les débordements d’eau sont très forts, voire dangereux, de mi-mai à fin août en Alaska.

À propos de la sécurité

Les États-Unis d’Amérique attachent un grand prix à la sécurité. Il ne faut toutefois pas oublier que l’insécurité règne dans certains endroits. Il convient absolument de se renseigner près des autochtones des zones à éviter.

Quelques conseils sur le comportement

Ce pays de droit est ferme sur le respect des lois et des règles. Il faut y faire attention, et en cas de démêlés avec la police, ne surtout pas faire de fausses déclarations, ne pas hausser le ton et ne pas faire preuve d’agressivité. Si la situation s’avérait être plus complexe, n’hésitez pas à vous rapprocher du consulat compétent.

Dans les zones touristiques des États-Unis d’Amérique, les vols les plus recensés sont ceux des cartes bancaires et des papiers d’identité. Faites donc attention à vos documents. Prenez toujours le soin de les garder en lieu sûr ou à l’abri. Bon séjour aux USA !

Généralités sur les procédures d’entrée aux USA

Les processus d’immigration ou d’entrée aux États-Unis ne cessent de muter et de se durcir à cause des actes terroristes récemment enregistrés dans le monde. Que cela soit par voie terrestre, par voie aquatique ou par voie aérienne, il existe les normes qui requièrent un respect strict dans les procédures d’entrée aux USA. Il est donc raisonnable de se renseigner sur les dernières actualités dans la législation réglementant les allées et venues aux USA pour éviter toute surprise désagréable.

Les touristes sont autorisés de séjourner pour une durée de 90 jours maximum. Il n’y a pas de possibilité de prolonger ce terme. Une fois dans le pays, le touriste n’a pas le droit de changer de statut : trouver un travail ou commencer par étudier.

Les pièces administratives indispensables

Voici une liste de pièces administratives à prendre en considération courant la préparation de votre voyage sur les États-Unis d’Amérique.

  • Votre passeport

Disposer du droit d’entrer aux états unis est assujetti à une première condition : avoir un passeport en cours de validité. Si votre passeport est expiré, il faudra penser à le renouveler.

Pour les citoyens européens jouissant du programme d’exemption de visa, le passeport biométrique, électronique ou optique les dispense de tout besoin de visa. Sauf s’ils ont été dans certains pays classés comme dangereux depuis le mois de mars 2011.

  • Votre Visa

Il existe plusieurs sortes de Visa pour les visiteurs qui projettent de faire plus de 3 mois aux États-Unis d’Amérique. Le type de leur visa dépend étroitement de la nature de leurs activités. Qu’ils soient étudiants, hommes d’affaires, fonctionnaires ou autres, il existe pour chaque catégorie un type de visa particulier.

Si vous prévoyez de prendre des cours d’anglais ou autres cours pendant votre séjour pour une durée de moins de 18h par semaine (moins de 12h en ce qui concerne les cours d’université), vous n’aurez pas besoin de recourir à un visa étudiant.

Depuis votre pays, il faut suivre un certain processus administratif pour l’obtention du Visa. Il est nécessaire entre autres de rencontrer un commissaire américain en service au consulat des USA dans votre pays, de remplir le formulaire DS 160 et de payer tous les frais administratifs demandés. Le Visa pour les états Unis est valable pour 10ans.

Il n’existe pas de formule de Visa collectif pour un ensemble de personnes qui souhaitent voyager ensemble. Les demandes de visa pour les enfants de moins de 14 ans et pour les adultes de plus de 80 ans peuvent parvenir directement sans rendez-vous.

Comme mentionné plus haut, les citoyens de la plupart des pays de l’Europe peuvent se passer de Visa grâce au Programme d’exemption de Visa. Ils se verront obligés de recourir à un visa dans le cas où leur passeport ne serait pas à jour.

  • Votre ESTA

ESTA signifie littéralement Electronic System for Travel Authorization. C’est la nouvelle formule qui vient remplacer l’ancienne « feuille verte ». Elle est facturée à 14 dollars US, et son règlement doit se faire par carte bancaire.

 Il s’agit également d’une autorisation indispensable pour l’accessibilité sur les terres américaines. C’est un formulaire électronique qui est censé être rempli et validé sur internet avant votre arrivée si vous êtes membres d’un des états à avoir adhéré au Visa Waiver Program. Ensuite, il va falloir l’imprimer et le garder sur vous lors de votre voyage en avion ou en bateau pour rentrer aux États-Unis.

Instaurée depuis janvier 2009, cette autorisation est exigée au touriste américain (enfants comme adultes) dont la durée du séjour est inférieure à 3 mois.

Cette autorisation doit être imprimée et à portée de main pour tout voyage en avion ou en bateau au risque de ne pas pouvoir entrer sur le territoire américain.

Il est convenable d’apprêter l’ESTA dès que vous rentrez dans le processus d’organisation de votre voyage. Toutefois, le dernier délai pour la remplir est de 72h avant le départ. Elle est valable pour 2 ans ou jusqu’à l’expiration de votre passeport.

  • Votre billet d’avion ou le billet de croisière

La facture et la preuve de votre moyen de transport devront être jointes aux pièces citées précédemment afin de justifier vos mouvements sur le sol américain (aller et retour)

  • La preuve de solvabilité

Généralement, sous forme de chèque de voyage ou de carte bancaire, cette pièce est exigée par les autorités américaines à tous les touristes.

Ce certificat est particulièrement recommandé, voire exigé pour les touristes qui s’en vont conduire sur les routes américaines.

Les taxes des frontières terrestres

Si vous voulez rejoindre les États-Unis par voie terrestre (moto ou voiture), il va falloir disposer d’une somme de 6 dollars US pour toutes les frontières que vous aurez à traverser sur la trajectoire Canada-Etats-Unis ou Mexique-Etats-Unis. Ces taxes s’ajoutent à toutes les pièces à joindre énumérées plus haut.

La préparation de la valise

Le sujet des bagages n’intéresse pas autant les voyageurs que les autorités américaines à cheval sur la sécurité sur leur territoire. N’hésitez donc pas à vous renseigner pour connaître les dispositions à prendre ou à éviter lors de la préparation de vos bagages.

  • Les valises à main

Elle doit avoir les caractéristiques suivantes : longueur : 56 cm maximum, largeur : 45 cm maximum et hauteur 25 cm maximum. Le voyageur est autorisé à garder à main certains matériels électroniques (ordinateur portatif, appareil photo, tablettes, téléphone portable), des objets fragiles (verres de lecture…), des objets de valeur et un petit sac fourre-tout.

Les objets qui peuvent être dangereux doivent être mis parmi les bagages en soute.

Les produits liquides (parfum, lotion, gel…) ne doivent pas excéder un volume de 0,1l par produit. Ils devront être rangés dans des sacs carrés plastiques et transparents de dimensions 20cm * 20cm.

Les médicaments sous forme liquide devront être accompagnés de leur ordonnance.

Les aliments pour bébé sont autorisés aux mères, mais il peut arriver que la sécurité demande à les goûter.

Les produits payés en « duty free » dans l’aéroport ne seront pas restreints.

  • Les valises en soute

Chaque valise en soute doit avoir les caractéristiques suivantes : longueur : 157cm maximum, largeur : 158 cm maximum, poids 23kg maximum. Dans le cas où vous auriez dépassé les prescriptions, il vous sera demandé des frais supplémentaires.

N’oubliez pas d’inscrire sur chaque bagage des informations pratiques telles que votre nom, votre destination, votre résidence, vos numéros de téléphone, votre adresse électronique ou postale…

Assurez-vous de cadenasser correctement vos valises pour plus de sécurité. Toutefois, n’utilisez pas des cadenas trop compliqués pour ne pas avoir de désagréables difficultés lors des fouilles douanières.

Les briquets, les bouteilles à gaz et autres produits inflammables sont strictement interdits.

Quelques produits d’alimentation sont strictement interdits d’entrée aux États-Unis : légumes, fromages au lait cru ou fruits. Au cas où vous souhaiteriez emporter avec vous de la nourriture, contentez-vous des conserves et conformez-vous aux volumes autorisés.

Autres recommandations utiles

Renseignez tous les champs entièrement et prenez soin d’éviter les ratures sur la fiche de douane partagée dans l’avion ou à l’enregistrement. Vos pièces administratives devront être nécessairement à portée de main. N’oubliez pas de garder en tête votre adresse de destination. Pensez enfin à prendre une assurance, car les traitements médicaux sont relativement chers aux états unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.