La croissance démographique entraîne une augmentation du trafic dans les grandes villes. Celles-ci sont de plus en plus congestionnées. Les embouteillages monstres sont donc le lot quotidien des travailleurs et élèves qui se déplacent en voitures ou en bus. Il existe pourtant une alternative aux véhicules : c’est la trottinette. Ce moyen de déplacement facilite les déplacements urbains.

La trottinette, qu’est-ce que c’est ?

La trottinette ou patinette est une planche équipée de deux ou trois roues. La planche sert de support pour le pied. Et l’autre jambe est utilisée pour se propulser par poussée au sol. Elle dispose d’un guidon qui permet de diriger la roue avant. Les trottinettes ont deux roues tandis que les patinettes en sont équipées d’au moins trois. Pour en savoir plus sur la trottinette et ses différents modèles, Toptrottinette est un guide ultime et mis à jour qui vous sera utile.

La trottinette : origine

Elle a été inventée par l’allemand Krupp, de 1919 en 1922. L’origine du mot vient du terme « trottin » qui désignait une domestique chargée de faire des courses en ville. L’employée de maison devait donc « trottiner » : faire de petits pas pressés presque tous les jours. La trottinette était au départ un jouet d’enfant. Elle était équipée de trois roues, avec une planche en bois. Une roue était fixée à l’avant et les deux autres à l’arrière. À l’époque, la trottinette n’était pas destinée à tous les enfants. Le jouet était réservé aux gosses des familles aisées.

Il faut donc attendre plus de deux décennies pour que le jouet se démocratise. Il devient alors un moyen de déplacement, uniquement utilisé par les enfants. On l’équipait d’une pédale sur certains modèles vendus à l’époque. La trottinette avançait quand on appuyait sur la pédale à plusieurs reprises, faisant tourner la roue arrière. On pouvait donc rouler de façon prolongée sans remettre le pied par terre.

Quant à la trottinette électrique, le premier brevet a été déposé en 1916 en Amérique. C’était l’œuvre de Arthur Hugo Cecil Gibson. Les premiers dessins des trottinettes motorisées ont été réalisés par Roland Puisset en 1967. Depuis, les progrès technologiques ont permis d’avoir des moteurs à rendement amélioré.

La trottinette est revenue à la mode dans les années 1990 après un long moment dans l’oubli. Elle est devenue un moyen de déplacement individuel prisé de tous.

Différents types de trottinettes

Aujourd’hui, les trottinettes sont généralement fabriquées en aluminium et elles sont pliables. D’autres modèles destinés aux enfants sont en plastique et ne se plient pas. La trottinette est un moyen de déplacement très apprécié des jeunes et des enfants. On l’utilise entre autres pour les balades, les sorties, le sport… Il existe donc plusieurs types de trottinettes.

La trottinette de balade

Encore appelée trottinette traditionnelle, elle est populaire et sert de moyen de transport urbain. C’est la version basique des trottinettes qui favorise le déplacement.

La trottinette pour enfant

Elle est considérée comme un jouet d’enfant. Elle peut donc être utilisée à partir de 3 ans, selon la morphologie de l’enfant. Plusieurs modèles existent sur le marché, ils sont conçus dans le but d’accompagner les gamins sur une période assez longue. On peut donc ajuster la hauteur du guidon en fonction de la taille de l’enfant.

La trottinette freestyle

Elle est utilisée pour le sport (freestyle) depuis les années 2000. La discipline fait intervenir plusieurs figures de styles ou tricks. Il est donc indispensable, pour les amateurs et pratiquants du skateboard, d’avoir une trottinette qui permet de réaliser ces figures. Sa conception est donc basée sur l’équilibre poids/résistance.

La trottinette électrique

L’e-trottinette est un engin électrique, avec un moteur intégré. Elle peut rouler jusqu’à 50 km/h et est destinée à toutes les tranches d’âge. Elle est utile en ville comme à la campagne. Écologique et performante, elle facilite les déplacements de ses utilisateurs.

Un moyen de déplacement urbain

Dans les villes, les embouteillages sont fréquents sur les grands axes routiers. Se déplacer en véhicule ou en transport en commun relève parfois du parcours du combattant. Les embouteillages sont source de stress. Ils empêchent bon nombre de personnes d’être à l’heure au bureau, ou de rentrer sereinement les soirs après une dure journée de labeur. Pour résoudre ce problème, il existe d’autres moyens de transport. Très prisée des citadins, la trottinette est une alternative crédible aux véhicules.

Avantages

De nos jours, la trottinette est un moyen de transport incontournable en milieux urbains. Si autrefois, il était ridicule de voir un adulte ou un homme d’affaires sur une trottinette, aujourd’hui la pratique est courante. La trottinette est devenue un moyen de déplacement utilisé par toutes les couches sociales. En effet, elle possède plusieurs avantages.

  • Pratique et maniable ;
  • Rapide ;
  • Écologique ;
  • Fiable ;
  • Performant ;
  • Économique.

La prise en main et la conduite sont faciles. L’apprentissage se fait en 5 minutes. La trottinette permet de se déplacer dans les espaces réduits, c’est idéal pour éviter les embouteillages. Elle prend peu de place sur les trottoirs, dans la circulation ou dans le garage. C’est un moyen de déplacement rapide, car elle peut rouler jusqu’à 50 km/h. On estime qu’elle est trois fois plus rapide que la marche à pied. Avec une trottinette, vous pouvez vous rendre au travail à l’heure et rentrer sereinement le soir. Cela vous permet de gagner du temps. Vous pouvez vous déplacer comme bon vous semble, car vous êtes comme un piéton. Le trottoir est à vous et si vous êtes fatigué, vous pouvez toujours embarquer votre trottinette dans un bus. En somme, la trottinette fait gagner du temps en vous évitant :

  • Les problèmes de stationnement ;
  • Les embouteillages interminables ;
  • La fatigue de la marche à pied.

La trottinette soulage les muscles en favorisant les balades et sorties. Elle est écolo. Elle apparaît donc comme une vraie alternative aux véhicules et autres engins roulants, en raison des préoccupations écologiques. De plus, elle est économique, moins chère qu’une moto, un scooter ou une voiture. La trottinette électrique en ce qui la concerne fait partie de la famille des Nouveaux Véhicules Electriques Individuels (NVEI).

Réglementation de circulation

Les services publics reconnaissent l’autorisation des trottinettes selon le code piéton. Cependant, la loi comporte quelques spécificités en France. Seules les trottinettes à moteur ne pouvant circuler à une vitesse supérieure ou égale à 6 km/h sont autorisées sur le trottoir. Le Code de la route stipule aussi que les véhicules (trottinettes électriques dans notre cas) dépassant les 25 km/h sont tenus de circuler sur la route. Avant de circuler sur la route, les trottinettes et leurs utilisateurs doivent être en règle. Il faudra dans ce cas :

  • Être homologué (carte grise) ;
  • Avoir une plaque d’immatriculation ;
  • Souscrire à une assurance.

La garantie responsabilité civile est nécessaire pour les trottinettes électriques de plus de 25 km/h. Cette protection couvre les dégâts que l’utilisateur d’une trottinette peut causer à autrui.

Précautions d’utilisation

Pour rouler en toute sécurité, voici quelques conseils :

  • Portez un casque de protection ;
  • Vérifiez l’état du matériel (roue, freins, batterie…) ;
  • Portez des vêtements voyants ;
  • Évitez les flaques d’eau et les surfaces mouillées ou glissantes ;
  • Évitez les nids de poule, les pierres… ;
  • Évitez de transporter des objets lourds.

La trottinette est un moyen de transport populaire destiné à tous les publics. En plus d’être pratique et maniable, elle a de nombreux autres avantages qui font d’elle une alternative crédible aux véhicules classiques. Dans les milieux urbains, la trottinette est un moyen idéal pour se faufiler et éviter les embouteillages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.